CIME

Chrétiens Ici Maintenant Ensemble

Association loi 1901

Promouvoir une communauté chrétienne de dialogue, de recherche, de partage et de célébration.

Coordonnées

Siège social :

18 rue des Muscaris

34070 Montpellier

Tél : 04.67.27.66.75

 

Nous écrire

© 2018-2019 CIME

  • Facebook Social Icon

Promouvoir une communauté chrétienne de dialogue, de recherche, de partage et de célébration.

Chrétiens Ici Maintenant Ensemble

RENDEZ-VOUS
1er février

Célébration - Temps ordinaire
Samedi 1er février à 18 h 30

22 février

Assemblée générale
Samedi 22 mars à 15 h 00

7 mars

Célébration - 2nd dimanche de Carême
Samedi 7 mars à 18 h 30

À MÉDITER

Le Point de vue du cachalot

C’est une façon de parler car le cachalot n’y voit goutte. Ses yeux sont placés à la moitié de la longueur de son corps massif. Les lobes oculaires ne sont pas mobiles et il ne voit donc ni devant ni derrière. Il se dirige plus grâce à l’écholocation comme le font les chauves-souris. Ce ne sont pas seulement les yeux mais tout le crâne qui est rejeté en arrière pour laisser place à une énorme masse qui recouvre les fosses nasales de l’animal. Cette excroissance nommée spermaceti contient une huile ou graisse. C'est un composé complexe, contenant des cires et des triglycérides. On peut en extraire le constituant principal, la cétine, ou palmitate de cétyle (l'ester de l'isohexadécanol et de l'acide palmitique), C15H31COO-C16H33. Nommé ainsi par Chevreul en 1816. L’isohexadécanol (cetyl-alcool) découvert également par Chevreul en 1817 est ainsi le plus ancien alcool à longue chaine connu. L’acide palmitique est par ailleurs le composé principal de l’huile de palme mais se trouve dans de nombreuses autres huiles végétales et graisses animales.

 

Formule chimique développée de la cétine

La graisse du spermaceti à la particularité d’être solide en dessous de 30° et liquide au-dessus de cette température. Comme pour la plupart des huiles et contrairement à l’eau la densité de la forme solide est plus importante que celle de la forme liquide. Cette huile abondante avait trouvé de multiples usages (en cosmétique en alimentation ou comme lubrifiant) qui ont justifié pendant longtemps une chasse industrielle de cet animal jusqu’à presque faire disparaitre l’espèce. 

A quoi peut bien servir cet organe bizarre ? En fait il sert de ballaste. Lorsque le cachalot est en surface s’il veut rejoindre son terrain de prédilection en profondeur où vivent les calamars dont il se nourrit, il lui suffit de faire pénétrer de l’eau de mer froide dans ses fosses nasales. L’huile se fige le cachalot devient plus lourd que l’eau et il descend tout seul. Lorsqu’il veut remonter pour respirer, il lui suffit de faire affluer le sang dans les vaisseaux sanguin proches du spermacéti (le cachalot est un mammifère donc un animal à sang chaud. Il maintient sa température corporelle proche de 37°C) l’huile fond et la densité du cachalot diminue il remonte. Le cachalot est le mammifère champion toutes catégories de la plongée en apnée capable de descendre aux plus grandes profondeurs (jusqu’à 1000 mètres !) et rester sous l’eau jusqu’à 90 minutes sans respirer. Il y est obligé car c’est là que sont les calamars. Lutter ainsi en permanence contre la force d’Archimède serait bien couteuse en énergie sans le secours du spermacéti. Autant dire que le cachalot passe peu de temps en surface juste pour respirer. Sa vie se passe à monter et descendre vers les grandes profondeurs. Le capitaine Achab en savait quelque chose lui qui poursuivit Moby Dick inlassablement. Les baleiniers savaient aussi que l’animal touché devait être rapidement amarré sinon une fois mort il coulait irrémédiablement. On peut être admiratif de cette évolution qui produisit un organe pour utiliser une simple propriété physique. Il n’y a qu’un pas entre l’équation et la physiologie. On peut aussi se demander quelle force sélective poussa l’ancêtre du cachalot qui devait ressembler à une vache sur la terre ferme à retourner au milieu aquatique. Pleurait-il ses calamars comme d’autres ont pleuré au désert leur oignons abandonnés en terre d’exil ? 

Le cachalot est sans doute aussi le champion pour le développement exacerbé d’un organe pour une fonction précise. La girafe, avec son long cou et l’éléphant avec sa trompe font petit jeu à côté de lui. Mais il est un animal qui voulait le concurrencer.

L’homme est sans doute l’animal avec l’index de céphalisation le plus élevé de tout le règne animal.

C’est-à-dire qu’il a le plus gros cerveau proportionnellement à son poids parmi tous les animaux.

A quoi peut bien lui servir cette excroissance au sommet du crâne qui l’oblige à marcher sur deux pattes pour ne pas risquer d’être déséquilibré dans sa marche . Cet organe est presqu’uniquement constitué de graisse. Eh bien, je vais vous montrer à quoi ça sert ! C’est aussi un ballaste !

Quand on ouvre nos oreilles et nos yeux à la jalousie, au mal, à la guerre, notre cerveau se fige et nous sombrons dans les abysses où nous retrouvons nos congénères, les cerveaux glacés se collent, font masse et coulent. Chaque fois que l’on chauffe notre cœur à la parole, alors notre pensée se fluidifie, nous remontons à la surface et nous respirons le souffle de l’Esprit. Je vous promets que l’on peut atteindre des cieux inespérés.

 

Epilogue : Un célèbre cachalot joue les seconds rôles dans le livre de Jonas mais il n’est peut-être pas si secondaire. Jonas fuit sa mission sur un bateau. Les matelots le jettent à la mer pour apaiser la tempête dont ils pensent qu’il est responsable. Un cachalot l’avale, il reste trois jours puis est recraché sur la plage. Il finit par remplir sa mission. Il prophétise à Ninive et la ville se convertit.

Jésus, quand on lui demandera des signes, répondra à la foule qu’elle n’aurait pour tout signe que celui de Jonas. Ce passage suscite plusieurs interprétations qui se complètent. Les pères de l’Eglise ont souvent rapproché le passage à la mer de Jonas avec la mort et la résurrection du Christ. Le signe de Jonas est donc l’annonce de la résurrection. Le signe de Jonas peut être aussi la conversion de Ninive, Jésus voulant dire que le seul signe que la foule doit attendre est la conversion des fidèles à l’Evangile.

Je vous en propose une autre qui ne peut rivaliser avec celles que je viens de citer. Le signe de Jonas c’est ce qu’a dit le cachalot à Jonas : « Arrête tes bêtises ! Tu n’es pas fait pour les abysses comme moi. Ne suis pas mon exemple, moi qui ne vis que dans la noirceur et ne connais plus les cieux. Chauffe ton cœur à la parole qui t’est adressée. Tu es fait pour la terre ferme nouvelle et le grand air nouveau »

Jonas est jeté sur la plage. Il prophétise à Ninive. Parole de cachalot.

 

Arnaud Chatonnet

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now